BIENVENUE. Ce blog est mis à jour quotidiennement. Nous vous souhaitons de passer d'agréables moments.

jeudi 8 septembre 2011

Quel est le placement miracle des français?

Les particuliers sont en train de redécouvrir les vertus d'un placement décrié il y a une quinzaine d'années. Sa collecte a bondi de 60% en six mois.

Difficile dans le contexte actuel de trouver un placement à la fois sécuritaire et rémunérateur. Le livret A à 2,25% ? Oui, mais il est rapidement plafonné. L'assurance-vie ? Son rendement ne cesse de s'éroder depuis plusieurs années au point que la collecte sur le "placement préféré des Français" est en chute libre depuis sept mois. La Bourse ? Difficile de savoir quand cela va repartir. L'immobilier d'habitation ? Le niveau des prix plombe le rendement locatif et l'espérance de plus-values est incertaine, d'autant que sa fiscalité va être alourdie.
Alors, que reste-t-il ? Une partie des épargnants semble avoir répondu à cette question en investissant presque un milliard d'euros en l'espace de six mois dans... les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier). Ce placement consiste à acheter des parts d'immeubles, le plus souvent de bureaux, via un véhicule financier, afin de percevoir des revenus correspondant aux loyers. Il conserve pourtant la valeur du patrimoine, procure un revenu régulier dans le temps, est accessible à moindre coût, offre une relative liquidité et... a rapporté en moyenne 5,63% en 2010. Et les SCPI présentent l'avantage de la régularité : depuis 1997, elles ont rapporté, à deux années près, plus de 6% l'an en moyenne. Certaines SCPI affichent même plus de 9% par an en moyenne depuis 1995 (cliquer ici pour découvrir lesquelles).
Grâce aux SCPI, il est donc possible d'investir pour quelques milliers d'euros dans l'immobilier de commerce et de bureaux, dont les cycles sont souvent décorrélés de ceux de l'habitation alors qu'il est presque impossible pour un particulier d'acheter seul un immeuble. Le dernier avantage réside dans la diversification puisque les SCPI sont réparties dans une dizaine d'immeubles au minimum.
Pas étonnant, donc, à ce que les Français redécouvrent ce placement qui a eu son heure de gloire au début des années 90. La collecte entre le 1er janvier et le 30 juin 2011 a ainsi atteint 962 milliards d'euros, en progression de 60% par rapport au premier semestre 2010. Un semestre qui avait déjà constitué un record. Au total 139 SCPI existent sur le marché, gérées par vingt-quatre groupes. Et la capitalisation globale atteint désormais les 23,44 milliards d'euros. Retrouvez cet article sur latribune.fr

0 Avis (Votre avis nous intéresse):

Enregistrer un commentaire

Merci de poster un commentaire.