ZARKANZAR: Les nouvelles clés du marketing de réseau
Blogger Tips And Tricks|Latest Tips For BloggersFree BacklinksBlogger Tips And Tricks
English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

R E C H E R C H E

articles et commentaires...

mercredi 28 septembre 2011

Les nouvelles clés du marketing de réseau

Pensez-vous qu'il existe une vieille école du Marketing de Réseau et une nouvelle ?
Personnellement j'en suis convaincue, et j'en suis une adepte !

Beaucoup de réseauteurs ont pris conscience qu'ils ne pouvaient pas forcément reproduire ce que leur apprenait leur up-line, s'ils ne se sentaient pas à l'aise et en accord avec ces méthodes de travail.
Le fait que seulement 5% d'entre eux réussissent nous amène logiquement et légitimement à se demander si la vieille école est la bonne.
Alors même s'il est d'usage de dire qu'il ne faut pas réinventer la roue on peut tout de même s'imaginer lui apporter quelques aménagements pour qu'elle roule un peu mieux.
Voici donc quelques principes à appliquer pour faire partie de la nouvelle école du marketing de réseau.

Séparez le produit de l'opportunité

Il est beaucoup plus facile de trouver des consommateurs qui deviendront éventuellement des distributeurs (environ 3 sur 10) que des distributeurs (environ 1 sur 100).
En ne prospectant qu'avec votre opportunité vous risquez de perdre des consommateurs au milieu.

Sachez dire non le 1er

Si vous voyez que votre prospect tourne la tête ou commence à objecter, répondez lui «tu sais tu as probablement raison, ce n'est pas pour toi», et passez immédiatement à autre chose, demandez lui des nouvelles de sa famille ou dites lui que son pull lui va très bien.

Sachez identifier qui vous êtes

Allez chercher votre public, ceux qui partagent vos valeurs.
Oubliez la vielle école du MLM qui apprenait à prospecter avec la méthode FORM (Family, Occupation, Recreation et Message), largement employée par les distributeurs d'Amway à l'époque, qui consistait notamment à faire parler ses prospects sur sa famille, ses occupations, ses loisirs...afin de trouver leurs point faible et dès lors proposer son opportunité comme solution miracle.
Démarchez plutôt avec votre corde sensible et cherchez votre communauté, demandez vous vraiment ce que votre produit a fait pour vous et racontez votre histoire, partagez votre expérience de consommateur, vous serez alors écouté.
Une histoire remplace un discours.

Parlez avec vos propres mots

Comprenez votre produit par vous même, en travaillant avec les documents de votre Compagnie, mais également en faisant des recherches sur internet.
Tirez en vos propres conclusions, non seulement avec ce que vous lisez (et pas seulement les documents de votre compagnie) mais surtout avec votre expérience personnelle du produit.
Cherchez le pour et le contre, n'hésitez pas à dire ce que vous aimez et également ce que vous aimez moins dans votre produit ou dans votre activité.
Soyez de bons conseils, ne cherchez pas à impressionner, soyez juste vous et demandez vous si ce que vous dites à vos prospects, vous le diriez à votre grand-mère.
N'agissez jamais comme quelqu'un que vous n'êtes pas.

Ne faites jamais d'allégations

Tant sur le produit, surtout si vous êtes dans le domaine du bien-être, que sur les revenus financiers.
C'est interdit et cela vous sera préjudiciable par la suite. Vous n'êtes aucunement en mesure de prédire à quelqu'un ce qui va se passer pour lui !
Ne projetez jamais vos résultats. Ne vendez pas le rêve de l'indépendance financière, ne promettez pas de guérisons miracles, racontez votre histoire et soyez un conseiller de qualité.
Servez-vous de témoignages ou d'avis de tierces parties pour crédibiliser vos dires.

Pas de techno bla-bla, ni de discours de vendeur

Utilisez toujours des mots qu'un enfant de 13 ans pourrait comprendre pour décrire votre produit où la façon de gagner de l'argent.
Entrainez-vous à parler de votre produit sans employer de termes techniques ou de nom de composants, vous verrez ce n'est pas facile.
Parlez avec une voix d'humain et pas comme un vendeur.
Ce n'est pas parce que vous êtes dans la vente que vous êtes forcément obligé de parler comme un vendeur.

Comprenez votre plan de compensation

Connaissez-vous toutes les façons de gagner de l'argent dans votre Compagnie ?
Savez-vous quels sont les stades de qualification pour prétendre à une rémunération maximum (et par la même quel est le montant minimum à dépenser chaque mois) ?
Vous devez-être en mesure de savoir expliquer à vos prospects comment ils vont pouvoir concrètement gagner de l'argent, ce qu'ils doivent faire à cette fin, et combien cela leur coutera (voir par exemple 2/).

Formez-vous sans cesse

Informez-vous, intéressez-vous et donnez vous 5 ans pour y travailler régulièrement et avec consistance afin de devenir un vrai professionnel.

Évitez de répéter les pires phrases du MLM d'antan

Vous avez déjà du les entendre, et peut-être avez-vous déjà perdu des amis pour les avoir prononcées à votre tour :
  • C'est facile, tout le monde peut le faire (Voir le 3ème mensonge),
  • Tu peux gagner beaucoup d'argent très vite,
  • Tout le monde le veut, le produit se vend tout seul,
  • C'est la meilleure opportunité, la meilleure compagnie avec le meilleur plan de compensation.
  • Tout ce que tu as à faire, c'est à contacter tes amis et ta famille.

Soyez conscients des coûts cachés du MLM (et n'hésitez pas à le dire à vos prospects)

  • Ça coûte de l'argent de développer une affaire et de se qualifier pour arriver à être au maximum du pourcentage de rémunération,
  • Ça coûte du temps et des efforts,
  • Ça a un coût social : certaines relations vous tourneront le dos,
  • Ça a un coût émotionnel : votre amour propre va en prendre un coût quand vous verrez que certaines personnes ne réagissent pas comme vous le pensiez.

Soyez transparents

N'oubliez jamais de commencer votre phrase par «je commercialise (ou je vends, je distribue..) un produit pour...» afin de ne pas tromper vos amis en leur faisant croire que vous recommandez ou que vous partagez.
A partir du moment où l'on vous donne de l'argent à chaque fois que vous apportez un nouveau client à votre compagnie, c'est de la vente.

Demandez des recommandations

Vous pouvez travailler avec votre liste d'amis, mais afin de ne pas abuser de ces liens d'amitiés, ne vous adressez jamais directement à eux, ce qui pourrait les mettre mal à l'aise.
Demandez leur plutôt des recommandations, en terminant votre phrase par «...tu connaitrais quelqu'un qui aimerait en savoir plus sur un produit comme ça ?», et hop, la pression disparait tout de suite :-))
Voilà donc quelques principes de la nouvelle école du marketing de réseau, il y en a encore beaucoup d'autres alors n'hésitez pas (grâce aux commentaires prévus à cet effet), à nous faire part des vôtres afin que tout le monde puisse en profiter.
Et n'oubliez pas,
Votre Savoir est un Pouvoir.
Bien Cordialement.
--------------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de poster un commentaire.