BIENVENUE. Ce blog est mis à jour quotidiennement. Nous vous souhaitons de passer d'agréables moments.

vendredi 23 septembre 2011

L'effet du sommeil sur la santé

L’impact de l’apnée du sommeil.
Au moment de dormir, la plupart des organes sont en mode de récupération et fonctionnent au ralenti; la respiration, le cœur et le système nerveux sont en dormance. La pression artérielle et le tonus des muscles squelettiques entrent en période de relâche.
Une pause journalière de première nécessité une période essentielle à la vie.
De façon plus pragmatique, manquer de temps de sommeil altère votre résistance à l'insuline, et augmente sensiblement votre risque de développer un diabète de type 2. De plus, les effets pervers de l’AOS sont bien documentés dans mon Guide anti-ronflement.
Dommages et intérêts. Plusieurs spécialistes du sommeil sont d’avis qu’un sommeil réparateur est aussi important pour votre bien-être que la bonne nutrition et l’exercice physique régulier.
•  Il peut être séduisant de sacrifier quelques heures de sommeil et de laisser le bon temps rouler. Faire la fête, allonger sa période d’activité, c’est tentant, mais le sommeil est aussi précieux.
•  Plusieurs études cliniques ont fait la preuve de façon incontestable que le manque de sommeil est un facteur de risque important d’hypertension artérielle, d’infarctus du myocarde et d’accidents vasculaires cérébraux.
•  Une période de sommeil insuffisante provoquée par des apnées répétées est susceptible d’expliquer la prépondérance de mort subite nocturne cardiovasculaire observée dans une population en déficit régulier de sommeil réparateur. Le sommeil est essentiel à la vie, c’est une réalité incontournable.
Évaluation de risque. Déterminer le niveau de risque d’un sommeil insuffisant est très complexe. Les troubles de la santé sont souvent le résultat d’un long processus de détérioration progressive engendrée par l’adition de multiples facteurs de risque. Ce que nous pouvons certifier, c’est que dormir moins de huit heures par jour de façon régulière semble augmenter le risque de développer un certain nombre de problèmes médicaux. Un déficit de seulement deux ou trois heures par nuit peut avoir un effet dramatique sur votre condition de santé générale à long terme.
•  Obésité — Plusieurs études ont associé le déficit de sommeil et l’obésité. Les personnes qui de façon régulière dorment moins de six heures par nuit sont plus à risque de faire de l’embonpoint, alors que ceux qui profitent de huit heures de sommeil avaient un indice de masse corporelle (IMC) plus bas dans le groupe étudié.

•  Diabète — Les personnes qui ont rapportées dormir moins de cinq heures par nuit avait un risque accru de développer un diabète de type 2. En contrepartie, un sommeil suffisant régularise la glycémie responsable des diabètes de type 2.

•  Maladies cardiovasculaires et hypertension — Une réduction de quelques heures de sommeil de façon régulière, pouvait être associée à une incidence mesurable de calcification des artères, une cause éventuelle d’infarctus du myocarde et de mortalité en rapport avec cette pathologie.

•  Apnée Obstructive du Sommeil (AOS) —  Il semble de plus en plus probable qu’il y ait une corrélation entre le manque de sommeil causé par l’AOS et un risque accru d’incidents cardiovasculaires, fatal ou non, l’hypertension artérielle, l’infarctus et l’arythmie cardiaque.

•  Fonctions immunitaires — Les interrelations entre le système immunitaire et le sommeil sont bien documentées. Le manque de sommeil diminue la résistance du système immunitaire, augmente le niveau de plusieurs médiateurs inflammatoires, et favorise le développement d’infections.

•  La rhinopharyngite (Rhume banal) — Des études récentes, menées sur une cohorte de personnes profitant de moins de sept heures de sommeil par nuit, à démontré que le groupe cible avait trois fois plus de chance de développer les symptômes du rhume que le groupe témoin qui dormait des nuits de huit heures.

De toute évidence, ces effets adverses sur la santé ont un impact cumulatif sur les coûts de la santé et sur la productivité. Plus important encore, la carence de sommeil contribue au décès prématuré et affecte le bien-être de millions de personnes.


0 Avis (Votre avis nous intéresse):

Enregistrer un commentaire

Merci de poster un commentaire.