ZARKANZAR: Le trésor libyen des banques françaises
Blogger Tips And Tricks|Latest Tips For BloggersFree BacklinksBlogger Tips And Tricks
English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

R E C H E R C H E

articles et commentaires...

dimanche 3 avril 2011

Le trésor libyen des banques françaises

Les banques et établissements financiers libyens détenaient 8,233 milliards de dollars auprès de leurs consoeurs françaises à fin septembre. Impossible de savoir quelle partie est contrôlée par Kadhafi.

Où se cachent les pétrodollars libyens? Les limiers financiers américains, britanniques ou encore français, tentent d'en retrouver la trace depuis plus d'un mois. D'après des statistiques enfouies sur le site de la Banque de France (BdF), les banques et institutions financières libyennes détenaient 8,233 milliards de dollars (5,84 milliards d'euros) de dépôts et de créances auprès des banques françaises au 31 septembre 2010. Ces dernières détenaient par ailleurs 298 millions de dollars (210,7 millions d'euros) placés par des clients libyens particuliers, selon la BdF.
Comme il s'agit de statistiques anonymes transmises par les banques françaises à la BdF, il est impossible de savoir quelle partie des 8,233 milliards est contrôlée directement ou indirectement par le régime de Kadhafi. Mais, si la Banque centrale libyenne, dont les fonds ont été gelés par l'Union européenne début février, a effectué des placements en France, ceux-ci devraient être compris dans cette enveloppe, selon Olena Havrylchyk, spécialiste de l'économie bancaire internationale au Cepii.
Difficile de déterminer d'autre part si les avoirs en liquidité du fonds souverain libyen, la Libyan investment authority (LIA), qui fait également l'objet d'un gel européen, sont comptabilisés dans les chiffres de la BdF. L'article complet sur lefigaro.fr

2 commentaires:

  1. On sait ce que font aujourdh ui les pays riches quand ils n ont plus d argent : main basse sur les richesses naturelles et les economies de pays pauvres devenus plus riches qu eux.Ils formatent les opinions et s en vont en guerre pour la democratie en Libye mais pas au Yemen ni au Barhein. là bas on est pour que le président mate la révolte. drole de vision universelle de la démocratie. continuez de croire que vous faites partie des gentils.Le tribunal international est fait exactement les presidents des pays coalises

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour votre commentaire. Oui effectivement ce monde est déséquilibré. Deux poids deux mesures !

    RépondreSupprimer

Merci de poster un commentaire.