ZARKANZAR: Saint Valentin : combien vont dépenser les hommes?
Blogger Tips And Tricks|Latest Tips For BloggersFree BacklinksBlogger Tips And Tricks
English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

R E C H E R C H E

articles et commentaires...

lundi 14 février 2011

Saint Valentin : combien vont dépenser les hommes?

Un tiers d'entre eux prévoit de dépenser entre 60 et 100 euros contre seulement un quart des femmes, selon un sondage publié par Spir Communication.

Qui a dit que les hommes n'étaient pas romantiques ? Selon un sondage réalisé sur internet par Spir Communication - le pôle de presse gratuite de Ouest-France - la majorité des hommes a non seulement l'intention de fêter la Saint Valentin le 14 février mais aussi l'intention de sortir le grand jeu.


Souvent conspuée pour ses dérives commerciales, la fête des amoureux semble avoir encore des adeptes dans l'Hexagone: 51% des femmes et 43% des hommes pensent que le 14 février reste avant tout «un jour dédié à l'amour». Ces messieurs sont même plus nombreux que leurs compagnes - 35% contre 24% - à estimer que la Saint Valentin est l'occasion de témoigner son attachement à l'être cher et 28% à affirmer que faire l'impasse serait impensable. Et pour prouver leurs sentiments, ils s'apprêtent à dépenser de l'argent.
Fleurs et parfums, les cadeaux stars
La liste des présents envisagés reste assez classique. 41% des hommes envisagent d'offrir des fleurs ou du parfum, 29% de la lingerie ou des vêtements voire un bijou. Les femmes quant à elles préfèrent à 37% recevoir un coffret cadeau. Plus de trois hommes sur dix prévoient ainsi de dépenser entre 60 et 100 euros pour le cadeau de leur partenaire, quand seulement un quart d'entre elles envisage de débourser une telle somme.

Dans le même temps alors que 11% des hommes avancent l'argument de la fête «dénaturée et mercantile» pour ne pas gâter l'être aimé, la part des femmes atteint 36%. Les hommes seraient-ils moins radins et plus attentionnés que les femmes? A moins que la peur des représailles en cas d'oubli ne soit le puissant moteur dictant cet empressement...
-------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de poster un commentaire.