ZARKANZAR: Un artiste américain photographie des paysages exceptionnels... fabriqués par ses soins
Blogger Tips And Tricks|Latest Tips For BloggersFree BacklinksBlogger Tips And Tricks
English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

R E C H E R C H E

articles et commentaires...

vendredi 17 décembre 2010

Un artiste américain photographie des paysages exceptionnels... fabriqués par ses soins

Un volcan en éruption, une tornade qui s'élève au-dessus d'un champ ou encore la banquise et ses glaciers. Les paysages photographiés par l'artiste New Yorkais Matthew Albanese sont exceptionnels. Et pourtant, il s'agit de décors faits à la main à partir de substances et matériaux du quotidien : paprika, sucre, laine, fausse fourrure, verre ou encore coton.
Matthew Albanese a passé des mois entiers à travailler pour pouvoir prendre ces photos à couper le souffle. Il a d'abord élaboré des maquettes truffées de détails minutieux qu'il a ensuite photographiées en jouant sur la lumière, la profondeur de champ, la perspective, et en utilisant les propriétés des matériaux utilisés. Aucune retouche photo n'a donc été nécessaire, ce qui rend les résultats encore plus impressionnants.
Ainsi, le New Yorkais a passé énormément de temps à faire cuire du sucre et à peindre un décor grâce à du colorant alimentaire bleu, pour obtenir un paysage qui donne l'illusion que l'homme est allé à l'aventure photographier des glaciers... Alors qu'il n'a pas bougé de la Grosse Pomme et se trouvait dans un studio ! Plus incroyable encore : son cliché représentant un volcan en éruption paraît réel, mais est en fait une maquette réalisée à partir d'aluminium, de coton et d'encre, éclairée grâce à des petites ampoules allant de 6 à 60 watts.
Ses autres maquettes, tout aussi belles et réussies, représentent une île, une tornade au-dessus d'un champ, la planète mars, un paysage lunaire ou encore des feux de forêt. Parfois elles mesurent moins d'un mètre, mais grâce à l'angle de vue choisi, Matthew Albanese nous donne l'impression que ces paysages sont sans fin.
Matthew Albanese s'inspire de films, de paroles de chanson et de sa vie quotidienne. Une fois que son imagination a parlé, il se concentre sur un paysage en particulier et cherche la moindre information qui pourra le guider sur les textures à utiliser pour le rendre le plus réel possible.
L'artiste américain a commencé à s'intéresser à ces "strange worlds" ("mondes étranges", nom qu'il a donné à ce projet artistique) il y a trois ans, alors que son travail de "visual merchandiser" devenait ennuyeux. Un jour, en renversant du paprika, la couleur de cette épice lui a inspiré ses clichés de la planète Mars.
Aujourd'hui, l'artiste a décidé de vendre quelques unes de ses photographies. Il vous faudra débourser 1.000 dollars (soit environ 756 euros) pour en obtenir une. Découvrez les images sur maxisciences.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de poster un commentaire.