ZARKANZAR: Les femmes qui ont marqué l'Histoire de l'informatique
Blogger Tips And Tricks|Latest Tips For BloggersFree BacklinksBlogger Tips And Tricks
English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

R E C H E R C H E

articles et commentaires...

mardi 19 juillet 2011

Les femmes qui ont marqué l'Histoire de l'informatique

Les femmes en informatique ne sont pas forcément un sujet tabou, mais bizarrement très peu mis en avant. Certaines d’entre elles ont pourtant écrit l’Histoire de l’informatique, et d’autres sont en ce moment même à la tête d’organisations ou de sociétés de grande importance.

  • Les femmes qui ont écrit l’Histoire de l’informatique

Ada Lovelace : née à Londres en 1815, cette femme a en fait marqué la pré-histoire de l’informatique, en ayant accompagné Charles Babbage et décrit précisément sa machine analytique, dont les principaux concepts sont à l’origine des machines informatiques créées bien plus tard. L’apport de Lovelace a donc été primordial.




Grace Hopper : s’il y a un nom à retenir, c’est peut-être celui là. Grace Hopper, née en 1906, a un sacré tableau de chasse. Elle a en effet travaillé sur les Harvard Mark I, II et III (les premiers ordinateurs du monde), elle est à l’origine de l’expression bug après avoir remarqué qu’un insecte avait créé une panne, et elle est aussi à l’origine d’un petit langage sans importance nommé COBOL… Elle a de plus participé à l’élaboration de l’UNIVAC I, l'un des premiers (si ce n'est le premier) PC commercial.


Jean E. Sammet : née en 1908, elle a tout simplement développé le FORMAC (FORmula MAnipulation Compiler), extension d’un certain FORTRAN. Elle a de plus travaillé sur COBOL.


Mary Allen Wilkes : née en 1937, elle a grandement travaillé sur les logiciels du LINC, l’un des précurseurs du PC.


Karen Spärck Jones : née en 1935, a créé l’IDF, l’inverse document frequency, à l’origine du TF-IDF, qui permet d'évaluer l'importance d'un mot contenu dans un document. Les moteurs de recherche exploitent évidemment cette technique afin de classer leurs résultats.


Susan Kare, née en 1954, a été à des postes hauts placés au sein d’Apple et de NeXT. Elle a principalement travaillé sur les interfaces graphiques des OS développés par Apple et NeXT, ce qui n’est pas rien pour de telles sociétés… Elle a même créé quelques petites choses pour Windows et OS/2, ainsi que sur Facebook.


Sally Floyd a tout simplement créé le Random Early Detection (RED) et a participé à l’élaboration du TCP Selective acknowledgement (SACK), de l'Explicit Congestion Notification (ECN), du Datagram Congestion Control Protocol (DCCP) et du TCP Friendly Rate Control (TFRC).


  • Les femmes importantes d’aujourd’hui.

En somme, celles qui occupent des postes très importants (PDG, etc.) ou qui peuvent prétendre à de tels postes d’ici quelques années.




Mary Lou Jepsen : fondatrice et patronne de l’organisation à l’origine du fameux One Laptop per Child (OLPC). Des dizaines de millions d’écoliers utilisent cet appareil qui a lancé la mode des netbooks dans le monde.

Mitchell Baker
n’est rien que moins que la présidente de la fondation Mozilla, à l’origine du fameux Firefox, utilisé par des centaines de millions d’internautes à travers le monde.


Sue Gardner
est pour sa part la directrice générale depuis 3 ans de la fondation Wikimédia, dont le fameux Wikipédia est sa principale vitrine.



Carly Fiorina, a été il y a peu encore l’une des femmes les plus importantes du monde en étant à la tête entre 1999 et 2005 de la société Hewlett-Packard. Elle a ensuite conseillé les hommes politiques que sont Arnold Schwarzenegger et John McCain, mais cela n’a aucun rapport avec l’informatique.


Cathie Lesjak : membre actuelle (cette fois) de Hewlett-Packard, Cathie n’est pas à n’importe quel poste. En effet, elle est Chief Financial Officer (CFO) de la société, mais surtout, elle a pour travail d’être présidente directrice générale par intérim. Or HP étant une société assez difficile à diriger, Cathie a déjà occupé ce poste, rien que l’été dernier, lors du départ de Mark Hurd… Mais elle ne semble pas souhaiter (pour le moment) occuper un tel poste à long terme.


Marissa Mayer : employée de Google depuis 1999, Marissa a été la première femme ingénieure de la société et a gravie rapidement les échelons, au point d’être aujourd’hui vice-présidente Produits de recherche et services aux utilisateurs. Une femme à surveiller de près. Elle pourrait prendre de plus en plus de poids chez Google.


Patricia Russo : fondatrice de Lucent et PDG du géant Alcatel-Lucent jusqu’en 2008.


  • Les Françaises

Elles n’ont pas forcément marqué l’Histoire de l’informatique ou d’internet dans le monde, mais ont eu une importance non négligeable en France.


Orianne Garcia : co-fondatrice de Lokace et surtout de Caramail.


Anne-Sophie Pastel : co-fondatrice d’Aufeminin.com.


Christine Albanel : a découvert avant tout le monde l'existence d'un pare-feu dans Open Office. Une découverte qui a révolutionné le monde.


Cette liste de femmes est certainement incomplète, alors n’hésitez pas à intervenir dans les commentaires, je ferai des rajouts au fur et à mesure.


-------------------------------------------------------
Par Nil Sanyas
SOURCE:  www.pcinpact.com

2 commentaires:

  1. J'aime, j'aime, j'aime...

    Noura

    RépondreSupprimer
  2. Merci Noura pour ton commentaire. Il ne faut pas trop s'éclipser . Bienvenue

    RépondreSupprimer

Merci de poster un commentaire.